6 septembre 2022 • Paiements par Marketing Skaleet

Les Paiements dans les Marketplaces - Les 6 considérations clés pour réussir ! 💳

L'évolution et la nouvelle proposition de valeur des marketplaces 💡

Alors que le monde digital commence à prendre le dessus sur le monde physique depuis la pandémie du COVID-19, les marketplaces jouent un rôle central dans cette dynamique. Devenu un outil essentiel de la digitalisation et de la diversification des canaux de vente pour de nombreux secteurs d’activités, leur modèle ne cesse d’évoluer depuis une vingtaine d’années. Le début des années 2000 a vu l’émergence des premières plateformes comme Ebay et Amazon qui permettaient de connecter des millions d’acheteurs à des millions de marchands. Depuis, de nouvelles plateformes sont arrivées sur le marché comme Uber, Airbnb ou encore Booking.com. La notion de marketplace démontre qu’il ne s’agit plus seulement d’une approche e-commerce, mais aussi d’une offre verticalisée, capable de s’adapter aux différentes industries de la mobilité, de l’hôtellerie ou encore des services. La plupart des personnes pensent au modèle traditionnel d’Ebay (B2C), oubliant que les applications sont tellement plus nombreuses. De fait, le B2B connaît un énorme succès grâce à sa capacité à soutenir la demande croissante d’approvisionnement dans le monde. Le B2B2C et le C2C sont également des modèles de marketplaces à ne pas négliger, notamment avec la création de modèles peer-to-peer et de nouveaux modèles de monétisation voire de financement.

Les marketplaces offrent aux PME un accès à un réseau mondial d’acheteurs accessibles pour un faible coût. Capables de fournir non seulement des outils de marketing et  d’optimisation du référencement (SEO), elles offrent aussi l’accès à un marché existant avec des millions d’acheteurs, doublé d’un processing des paiements, plus la gestion des litiges et des services comme l’expédition de colis et la logistique. Ces marketplaces fournissent une solution clé en main aux PME ; il suffit de choisir la marque qui convient le mieux à un marché cible. La valeur du modèle fait que certains acteurs ne s’appuient pas sur les marchés existants, mais cherchent à en construire de nouveaux par eux-mêmes et à capitaliser sur le développement de leur base de consommateurs. 

    Les quatres rôles du paiement dans les marketplaces 💳

    Dans le monde d’aujourd’hui où les paiements et la technologie ont fusionné, de nombreuses fintechs sont entrées dans l’industrie des paiements pour apporter de nouvelles propositions de valeur aux marketplaces. Agent tiers, prestataires de services de paiement, acquéreurs ou encore facilitateurs de paiement … tous ces acteurs veulent jouer un rôle unique en ce qui concerne le commerce électronique entre les acheteurs et les vendeurs. Un aspect fondamental dans la gestion des risques, notamment sur les notions de facilitation de paiement et des marketplaces, est qu’il faut comprendre le rôle distinctif de chaque entité dans l’écosystème de paiement. 

    L’acquéreur - Un acquéreur est le client d’un réseau de cartes (Mastercard ou Visa par exemple). Le rôle principal de l’acquéreur est de maintenir une surveillance complète de ceux qu’il parraine. Un acquéreur doit surveiller en permanence les facilitateurs de paiement et les marketplaces pour assurer la conformité avec les normes des réseaux cartes. 

    Les Agents tiers - Ce sont des entités qui signent des contrats avec les réseaux de cartes pour fournir des services liés au paiement. Cela inclut les organisations qui stockent, traitent et transmettent les données de transactions aux réseaux de cartes. Les facilitateurs de paiement et les marketplaces peuvent être des agents tiers, mais cela nécessite un sponsorship et un enregistrement auprès d’un acquéreur. 

    Les facilitateurs de paiement - Également connu sous le nom de “PayFac”, un facilitateur de paiement est un agent tiers qui passe un contrat avec un acquéreur pour fournir des services et des solutions de paiement en son nom. Les facilitateurs de paiement concluent des contrats de services de paiement avec des marchands et des sous-marchands afin de fournir des services de paiement. L’acquéreur n’est pas une partie prenante de ces contrats, mais il déposera les fonds de règlement directement auprès du facilitateur de paiement. Le facilitateur de paiement versera ensuite ces fonds à ses marchands et sous-marchands.

    Les marketplaces - Les marketplaces sont des agents tiers qui réunissent des acheteurs et des détaillants via une plateforme unique, c’est-à-dire un site web ou une application mobile. Les marketplaces traitent les paiements et reçoivent les fonds au nom des marchands ; les entités qui ne traitent pas les transactions au nom des marchands ne sont pas considérées comme des marketplaces. La marketplace doit conclure un contrat avec l’acquéreur pour l’acceptation des paiements et elle gère également l’expérience client, en acceptant le paiement au nom du marchand et en émettant un reçu de transaction, même si le client achète auprès de plusieurs marchands en une seule transaction. La marketplace gère également les remboursements et les litiges entre les acheteurs et les marchands. 

      Gérer les paiements pour votre marketplace - Les 6 considérations clés pour réussir !  🚀

      Alors que les marketplaces représentent une opportunité fantastique, les barrières à l’entrée du marché augmentent en raison d’une industrie en pleine transformation et une demande de mise en conformité qui affecte de plus en plus les nouveaux arrivants comme les plus établis. 

      1 - La réglementation des paiements 

      L’arrivée de la DSP2 a obligé ces nombreuses entreprises à prendre en compte les frais généraux réglementaires pour continuer à fonctionner. Tout d’abord, vous devez déterminer le modèle de réglementation dans lequel vous souhaitez opérer, soit en devenant un établissement de paiement, un facilitateur de paiement ou encore un établissement de monnaie électronique. Chacun gère ses propres défis, contraintes et opportunités de développer des services de paiement. Il s’agit d’un changement important qui a un impact sur toute l’activité d’une marketplace, sur la façon dont sera intégré un vendeur, sur la gestion des fonds entrants jusqu’à la surveillance sur la manière dont les fonds transitent dans les systèmes. Les nouvelles règles sont régies par le KYC (Know Your Customer) et l’AML (Lutte contre le blanchiment d’argent). De plus, devenir une marketplace réglementée sur un marché local est un premier défi, mais ces règles doivent être prises en compte pour toutes les zones géographiques dans lesquelles la marketplace compte opérer. Toutes ont des règles différentes à prendre en compte. 

      2 - L'intégration des clients et de vos marchands

      La transition vers une marketplace réglementée nécessite de nouvelles réflexions dont la définition des limites de dépenses, les règles de risques à appliquer ou encore les documents à collecter et valider pour fournir l’accès à un nouveau vendeur. Cette validation est essentielle et oblige les marketplaces à obtenir des informations sur les marchands pour prouver au régulateur que vous les connaissez. De plus, vous devez surveiller de près vos utilisateurs et être en mesure de fournir des preuves ou des documents supplémentaires pour valider une activité qui ne correspond pas à un modèle, une valeur ou d’autres règles. 

      3 - Le Pay In : la gestion des paiements entrants

      La plupart des grandes marketplaces sont orientées vers l’international, et toute solution d’e-commerce mondial devra généralement répondre à une liste croissante de solutions de paiement que les consommateurs cherchent à utiliser. Votre marketplace doit prendre en charge les principaux réseaux de cartes de paiement dans les pays ou les régions où vous opérez, tels que Visa, Mastercard, Amex, etc., afin d’optimiser votre activité ; ceux-ci doivent également travailler localement en considérant les réseaux d’APMs (Méthodes de paiement alternatives) comme iDEAL, POLi, SEPA et potentiellement d’autres. Les wallets de paiement sont également appréciés par les consommateurs et peuvent avoir un impact majeur sur les conversions de paiement - Paypal, Alipay, Venmo ou encore Wechat sont répandus avec des solutions comme Apple Pay et Google Pay. Et enfin, il ne faut pas oublier l’émergence de nouveaux moyens de paiement ou de financement sur les marchés, comme l’Open Banking et le BNPL. Il devient essentiel de respecter le bon statut réglementaire, car de nombreux systèmes de paiement modifient leurs règles en ce qui concerne les marketplaces et un manque de conformité peut vous empêcher de pouvoir traiter les paiements dans certaines régions. 

      4 - La gestion des litiges et des remboursements

      En tant qu’entité réglementaire, les entreprises font l’objet d’un examen minutieux en ce qui concerne la gestion des litiges et des remboursements. La marketplace est soumise aux règles d’AML, ce qui l’oblige à mettre en place des processus robustes. Il convient également de noter que les défis liés aux nombreux APMs qui existent : beaucoup d’entre eux ne proposent pas de remboursement, obligeant les marketplaces à concevoir de nouvelles règles et de nouveaux processus pour faciliter ces paiements. 

      5 - Pay Out : la gestion des paiements sortants

      Les marketplaces modernes et sophistiquées permettent aux marchands de vendre partout dans le monde. Le processus de paiement peut donc impliquer plusieurs marchands vendant dans plusieurs devises pour un seul acheteur. Cela crée un réseau complexe de calcul de change et de frais qui doit être soigneusement intégré et suivi pour permettre la génération de paiements en plusieurs devises vers plusieurs pays. Une autre réflexion concerne l’équilibrage des comptes entre les zones géographiques ; si un grand nombre de paiements a été fait en Europe et que les marchands qui doivent être payés sont localisés aux États-Unis, vous devez donc déplacer de l’argent. Pour complexifier cette problématique, les marchands veulent être payés rapidement et vous devez donc en tenir compte lors de la conception de vos systèmes. De plus, vous devez faire attention à ne pas tomber dans le piège réglementaire en accordant des crédits (pré financement) à vos marchands.

      6 - La fiscalité 

      Il incombe désormais aux marketplaces de percevoir la taxe et de la régler en accord avec les agences respectives dans les pays concernés. Ce n’est plus la responsabilité du vendeur, malgré le fait que vous deviez lui fournir les moyens de démontrer que la taxe a été payée. Cela rajoute une complexité importante puisque la plupart des pays ont leur propre ensemble de règles. Vous devez également tenir compte de la logistique, notamment quand il s’agit des droits d’importation et d’exportation qui peuvent s’appliquer et vous devez fournir des outils pour aider les marchands dans ce processus. 

      L'essor du concept de facilitation des paiements (PayFac) pour les marketplaces 💡

      L’expansion des marketplaces a permis l’émergence d’intégration des services de paiement via le concept de PayFac. Plus qu’une combinaison d’une passerelle de paiement et de la gestion de l’acquisition de paiement, les marketplaces peuvent offrir aux marchands des solutions clés en main pour les paiements entrants et sortants, l’onboarding, le KYC et l’AML, la fiscalité et bien plus encore. La technologie a fondamentalement changé la façon dont les entreprises, les acquéreurs de paiement et les réseaux de cartes fonctionnent ensemble. L’essor des plateformes SaaS et des marketplaces a accéléré le changement : de plus en plus, ces entreprises connectent les acheteurs et les vendeurs de nouvelles manières, ajoutent des fonctionnalités de paiement et de services financiers et créent de nouvelles expériences d’achat. Aujourd’hui de nombreuses plateformes et de marketplaces aident les marchands à accepter les paiements en fournissant des services en ligne aux entreprises de toute taille. La fonctionnalité de paiement est devenue une partie intégrante de ces plateformes pour différencier leur produit et créer une adhérence : les marchands utilisant la plateforme n’ont plus besoin d’établir des relations directes avec les acquéreurs et les passerelles de paiement.

      Bien que chaque type de plateforme ou de marché soit différent, beaucoup ont fait du paiement une partie essentielle de l’expérience client. De plus en plus, ils utilisent les capacités de paiement pour différencier leur offre et leur marque, renforcer leurs relations avec leurs clients et monétiser les transactions sur leurs plateformes. À ce jour, il existe deux modèles “In-House” pour intégrer les paiements : 

      • Les solutions de PayFac traditionnelles qui permettent aux plateformes d'intégrer les paiements par carte dans leur logiciel. 
      • Les solutions de PayFac plus élaborées qui permettent aux plateformes d'évoluer plus rapidement pour intégrer et monétiser les paiements, et de mettre en marque blanche d'autres services financiers tels que l'émission de cartes et de prêts. 

      Le modèle PayFac a émergé pour donner aux entreprises spécialisées dans les paiements la possibilité de réduire la complexité, au démarrage, des paiements en ligne et d’offrir des services à un plus large éventail d’entreprises, leur permettant de se concentrer sur leurs compétences de base. 

        Comment Skaleet vous aide-t-il à intégrer les paiements In-House ?  👨‍🔧

        Le Core Banking Platform de Skaleet aide les marketplaces à lancer leur solution PayFac en ouvrant un compte bancaire marchand et reçoivent un identifiant marchand unique (MCC) pour acquérir et regrouper les paiements pour un groupe de petits marchands, généralement appelés sous-marchands. Les marketplaces s’appuyant sur une stratégie PayFac pourront avoir un système de paiement intégré et enregistré leur MCC principal auprès d’une banque acquéreuse. Les sous-marchands, en revanche, ne sont pas tenus d’enregistrer leurs MCC uniques. Au lieu de cela, les transactions sont regroupées sous le MCC principal du PayFac de la marketplace. Cela vise à réduire la complexité à laquelle les sous-marchands seraient confrontés lors de la configuration de paiements en ligne par eux-mêmes, car cela leur évite d’avoir à établir et à maintenir des relations avec banque acquéreuse, une passerelle de paiement et d’autres fournisseurs de services. 

        Le Core Banking Platform vous permettra également de : 

        • Contrôler qui est sur la plateforme : mettre en place les bons processus d’intégration et renforcer la confiance dans ces processus.
        • Satisfaire aux exigences de conformité KYC et AML : S'assurer que les sous-marchands sont sélectionnés et vérifiés après la confirmation du KYC. Surveiller l’activité des sous-marchands pour dépister le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.
        • L'audit de l'activité des comptes sur la plateforme : mise en place de contrôles pour suivre et atténuer en permanence les activités financières à haut risque.
        • Maintenir la conformité (PCI) : S'assurer que la plateforme est conforme à l’industrie des cartes de paiement (PCI) et tous les sous-marchands acceptent les paiements des clients de manière conforme.

        Bien que ces quatre catégories soient claires, il est difficile de trouver une description cohérente des responsabilités granulaires d’un PayFac. Chaque banque acquéreuse a des règles différentes qui forment un réseau complexe d’exigences entre les réseaux cartes et les banques. Considérez un facilitateur de paiement comme une entité réglementée qui gère les relations avec les réseaux de cartes, l’intégration des sous-marchands et les services de paiement pour les marchands. Le PayFac gère donc directement le versement des fonds aux sous-marchands. 

        Si vous êtes une marketplace ou si vous envisagez de le devenir, il y a d’importantes décisions à prendre. Les premières questions à se poser sont : est-ce que je construis ou est-ce que je prends un partenaire ? Il n’y a pas de réponse unique, et les industries, les zones géographiques et l’appétit de certaines marketplaces définiront probablement la meilleure décision à prendre. Une chose est sûre : la popularité des marketplaces et de l’intégration de projet PayFac ne fait qu’augmenter

        • #innovation

        • #corebanking

        • #paiements

        • #marketplaces

        Nous Contacter.

        Skaleet, le partenaire technologique dont vous avez besoin pour lancer rapidement de nouveaux services financiers.

        Vous souhaitez en savoir plus sur Skaleet et sa solution ?