8 février 2022 • News par Marketing Skaleet

L’Orchestration des Paiements transforme la gestion des paiements pour les commerçants 💳

Le sujet de l’orchestration des paiements est devenu un sujet brûlant dans l’e-commerce. En effet, ce secteur implique souvent l’intervention de plusieurs fournisseurs de paiement pour faciliter la conversion des clients, augmenter les économies de coûts ou encore améliorer les processus de lutte contre la fraude. Face à cette complexité croissante liée à la gestion des paiements à travers les zones géographiques, les différents canaux de vente ou encore l’ensemble des cas d’usages existants, les commerçants sont à la recherche de solutions pour adapter leur infrastructure de paiement, accompagner leur croissance tout en continuant à offrir de meilleures expériences clients…  Et sans frictions. 

Le constat est sans appel. Aujourd’hui, plus de 60% des commerçants sont aujourd’hui dans l’obligation de travailler avec plusieurs fournisseurs de paiement, tandis que plus d’un quart d’entre eux cherche à mettre en place une orchestration des paiements, initiative importante dans la transformation de leur organisation. L’orchestration des paiements commence à devenir une réflexion logique et importante nécessitant une transformation des capacités des Prestataires de Services de Paiement (PSP) pour mieux répondre aux besoins des commerçants.

En parallèle, les nouvelles technologiques telles que le Cloud, les écosystèmes Plug-and-Play et les APIs ont fait leur apparition dans l’industrie des paiements. Avec l’arrivée de ces nouveaux outils, les business models des prestataires de services de paiement vont logiquement évoluer pour devenir des orchestrateurs de paiement - modèle qui va connaître un réel essor dans les prochaines années. 

L’orchestration des paiements introduit un état d’esprit technologique “many-to-many” avec un produit conçu pour alléger la charge au quotidien des commerçants, accroître leur flexibilité, fournir une connectivité plus étendue, enrichir les données et faciliter la gestion des transactions. Dans cet article, nous allons nous intéresser à l’essor du phénomène de l’orchestration des paiements, de ses cas d’usages et surtout comment Skaleet peut vous accompagner dans la construction de cette plateforme technologique de gestion. 

L'évolution des Prestataires de Services de Paiement à l'ère de l'e-commerce 👨‍💻

À la naissance de l'e-commerce dans la fin des années 1990 et début des années 2000, nous avons vu apparaître les premiers PSPs techniques (ou aussi appelés “acteurs de passerelles”) où leur produit et modèle opérationnel consistaient à exécuter des paiements en ligne. Ces PSPs ne géraient pas la collecte des paiements ou encore la liquidation des fonds, leur rôle était cantonné à être l’intégrateur technique entre les commerçants et les acquéreurs de paiement (soit des banques ou des institutions financières). 

Ces prestataires de services de paiement ont logiquement évolué dans les années 2010 à 2020, avec l’émergence d’un type d’acteurs dont certains sont de grands spécialistes de la collecte de paiement (“Collecting”), comme Stripe et Adyen. Ils possèdent une capacité technologique pour pouvoir collecter de nouveaux moyens de paiement - “APMs ou Alternative Payment Models” - tout en proposant une gamme de services plus large et complémentaire à l’activité primaire. Nous retrouvons des outils de gestion de la fraude, la gestion de différentes devises, etc. Ce modèle dit de “Collecting” s’est très rapidement répandu et il est devenu aujourd’hui le business model dominant pour les prestataires de services de paiement et pour les commerçants. Cette transformation de PSPs techniques à PSPs spécialisés dans le Collecting est dû à l'évolution sur du marché marqué par :

  • La commodité du One-Stop-Shop : Les commerçants apprécient la simplicité d’utiliser un seul et unique fournisseur de paiement pour la gestion de l’intégration technique, les services, les contrats, etc.
  • Les fusions et acquisitions : Les acquéreurs des commerçants ont commencé à avoir beaucoup d’intérêt à acquérir des PSPs pour améliorer leur capacité de “passerelles” et de connexions techniques.
  • Expansion de nouvelles capacités : Les PSPs techniques ont reconnu une valeur d’expansion sur la chaîne de valeur de l’acceptation des paiements en développant une gamme de produits incluant la collecte des paiements, qui offre un pool de revenus plus lucratif que les simples services techniques. En effet, nous avons vu apparaître des frais proportionnels à la valeur d’une transaction par rapport aux frais standards techniques des appels APIs.
  • La réglementation avec les Directives sur les Services de Paiement 1 & 2 : En Europe, la Directive sur les Services de Paiement a complétement ouvert le marché, proposant la possibilité d’obtenir des licences d’établissements de paiement, rendant ainsi ces services de paiement plus accessibles avec de faibles barrières à l’entrée pour des centaines de PSPs techniques en Europe.
  • L'émergence de la facilitation des paiements grâce aux "Schemes" : Visa et Mastercard ont permis la facilitation des paiements et les PSPs ont pu ainsi intégrer et souscrire des sous-commerçants au nom des fournisseurs traditionnels, réduisant les obstacles réglementaires aux modèles de collecting. 

Le croissance du modèle d'Orchestration des Paiements 🚀

Nous assistons aujourd’hui à l’émergence de PSP “Orchestrateurs de Paiement” conçus nativement technologiquement pour simplifier les infrastructures de paiement des entreprises en éliminant les complexités de la gestion de nombreux fournisseurs de services. Il s'agit encore d’une niche par rapport au marché global des paiements marchands, cependant les orchestrateurs commencent à gagner des parts de marché de plus en plus importantes en Europe. 

Pour mieux comprendre l’impact de ces orchestrateurs de paiement, il convient de s'intéresser au concept “One-Stop-Shop” qui continue d’être le concept pertinent et fort sur le marché des paiements marchands pour le moment. Dans la pratique, ce modèle est difficile à mettre en place pour les commerçants multinationaux. En effet, la localisation géographique, les paiements entrants et sortants, l’intégration aux systèmes, la gestion de la réconciliation, la gestion des risques, la conformité ou encore les cas d’usages introduisent un grand nombre de complexités qu’un seul PSP ne peut gérer et surtout résoudre. Face à ce constat, les commerçants se retrouvent face à un volant d’inertie complexe avec la gestion de plusieurs prestataires de services de paiement et ce sont, les commerçants, qui sont dans l’obligation d’intégrer eux-mêmes les fournisseurs de services à valeur ajoutée (VAS). 

L’une des forces premières des orchestrateurs de paiement face au concept “One-Stop-Shop” est de faire du “Smart Routing”, à savoir un routage intelligent qui permet d’améliorer le succès des transactions et la conversion des ventes. Les commerçants peuvent ainsi se concentrer de plus en plus sur l'optimisation des conversions et la possibilité d’intégrer plusieurs options de “processing” pour améliorer les résultats. À la différence des PSPs du collecting, les orchestrateurs de paiement vont faciliter la commutation des volumes de paiement et ainsi réduire en permanence les coûts liés aux anciens acquéreurs et les PSPs collecteurs de paiements. Les orchestrateurs de paiements permettent aussi l’abstraction des transactions, ces transactions sont augmentées ou manipulées pour pouvoir fournir de nouveaux cas d’usages spécifiques. Par exemple, ils vont être en mesure d’offrir plusieurs méthodes de paiement comme des cartes de paiement, des wallets, du Buy Now Pay Later, du account-to-account, paiement à la livraison ou encore partiels avec des autorisations et des authentifications autonomes. Via un processus similaire, la gestion de la fraude va pouvoir être optimisée et permettre aux commerçants d’agréger plusieurs fournisseurs et sources de données dans un seul et même moteur de décision.

À propos des données, les commerçants multinationaux, utilisant logiquement de nombreux fournisseurs de paiement et de services, ont besoin de centraliser les données et les orchestrateurs de paiement permettent d’agréger ces données parmi les différents fournisseurs facilitant la prise de décision, une meilleure gestion de la trésorerie, du support de la marketplace ou encore de la réconciliation pour les commerçants.

Concernant la réglementation, les orchestrateurs de paiement aident les commerçants à se conformer et notamment à la DSP2 qui contraint les marketplaces à soit devenir des établissements de paiement agréés, soit à externaliser leurs flux monétaires par des PSPs. Pour les marketplaces multinationales travaillant avec de nombreux fournisseurs de paiements, les orchestrateurs de paiement vont aider à rationaliser l’intégration KYC et la gestion des vendeurs (des sous-marchands) tout en prenant en charge de nombreux processeurs en un seul point de paiement. Ils contribuent également à atténuer la conformité PCI en supprimant les données sensibles tout en améliorant la gestion des tokens. En effet, les orchestrateurs vont fournir un service de tokenisation plus flexible basé sur les réseaux Visa et Mastercard permettant aux commerçants d’utiliser le même token sur plusieurs processeurs et collecteurs de paiements.

Les cas d'utilisation de l'Orchestration des Paiements 👇

L’orchestration des paiements est certes visible dans l’e-commerce mais elle devient également pertinente pour une expansion sur des activités de POS (“Point-of-Sale”). Au-delà des différents canaux de vente et de la localisation des commerçants, voici des exemples de cas d’usage de l’orchestration des paiements. 

  • Des Commerçants omnicanaux : Ce sont des acteurs qui soutiennent le commerce omnicanal et prennent en charge de nombreux modes de paiements, de facteurs de formes et de moyens d'interagir avec les consommateurs. Les orchestrateurs de paiements permettent à ces commerçants de reconnaître les consommateurs dans les différents canaux et géographiquement, tout en facilitant des cas d’usage transactionnels complexes comme la réservation en ligne ou encore les paiements POS dans un pays différent.
  • Les Marketplaces : Les marketplaces doivent gérer des exigences de paiement les plus complexes car elles prennent en charge les acheteurs, les vendeurs, les zones géographiques et les nombreux cas d’usages de transactions. Les orchestrateurs fournissent aux marketplaces une infrastructure unique pour gérer les acheteurs et les vendeurs entre les fournisseurs de paiement, par exemple, en permettant une infrastructure de paiement pour tous les vendeurs, quels que soient le territoire et le mode de paiement.
  • Les Fournisseurs SaaS : Les acteurs du Software-as-a-Service (SaaS) regroupent de plus en plus les paiements pour enrichir leur offre et élargir leur base de revenus. Les orchestrateurs peuvent les aider à centraliser l’intégration technique dans un large éventail de partenaires de paiement, de méthodes de paiement et de terminaux de paiement, tout en intégrant des services complémentaires adaptés aux besoins de la plateforme SaaS.  
  • Les Acquéreurs et les Institutions Financières : les acquéreurs et les banques souhaitent participer à ces écosystèmes omnicanaux et aux moyens de paiements alternatifs. L’orchestration peut leur fournir un moyen simplifié d’intégration dans un large éventail de fournisseurs de paiement et de services. L’orchestration des paiements pourrait être la prochaine évolution pour les acquéreurs et les banques qui cherchent à différencier la solution de passerelle héritée en faveur de connexions techniques cloud-native et API-first.

Quelles sont les différences entre être un Orchestrateur de Paiement et un PSP technique ? 💡

Un orchestrateur de paiements peut ressembler à un PSP technique traditionnel : chacun a pour objectif de se connecter aux acquéreurs et de transmettre les transactions ; chacun est une organisation centrée sur la technologie ; et pour chacun, l’étendue de la connectivité aux acquéreurs et aux méthodes de paiement définit la réelle valeur ajoutée qu’ils apportent aux commerçants. Cependant, il existe des différences essentielles qui vont permettre de distinguer l'orchestrateur de paiement d’un PSP technique :

  • Les orchestrateurs utilisent des stack technologiques entièrement basés sur le cloud, alors que les PSPs techniques s’appuient encore sur des centres de données on-premise. Cela permet d’acheminer un grand nombre de transactions via des APIs et ces acteurs sont centrés sur le développement dans tout ce qu’ils font (documentation riche, support, etc.).
  • Les orchestrateurs sont conçus pour maintenir et mettre à jour facilement ( et en à ajouter) les connectivités, notamment toutes les connexions avec les PSPs et acquéreurs. Les nouveaux orchestrateurs sont capables de gérer des centaines de connexions contre seulement une dizaine pour les PSPs traditionnels. 
  • Les orchestrateurs fournissent des services dégroupés et agnostiques tels que les données, la gestion des transactions, etc. Ils peuvent être traités par des partenaires qui sont intégrés dans la plateforme d’orchestration. Les PSPs techniques sont plus limités en option de services. 

Un avenir prometteur pour l'Orchestration des Paiements 👀

La capacité d’orchestrer les paiements et les services adjacents à travers les canaux, les zones géographiques et les cas d’usages via une intégration technique unique est une proposition de valeur puissante pour les commerçants. La plateforme Skaleet agit comme une solution potentielle pour vous aider à construire une plateforme d’orchestration pour votre établissement de paiement.

En s’appuyant sur cette plateforme, vous serez en mesure d’orchestrer vos paiements via l’architecture de données ouverte, le modèle d’orchestration facilite l’intégration des collecteurs de paiement (PSPs et Acquéreurs) et de fournisseurs de services à valeur ajoutée (gestion de la fraude, data analytics, conformité et comptabilité), et via des APIs pour distribuer différents modèles d’acceptation de paiement et de modes de paiement à des marketplaces et à des acteurs du POS. 

Appuyez-vous sur notre expertise pour gérer l'encaissement pour compte de tiers, la tenue de comptes de cantonnement, le Pay-In / Pay-Out entre la marketplace et l’établissement de crédit pour répondre à votre volonté de router intelligemment (“Smart Routing”) vos transactions pour répondre aux besoins de vos commerçants. 

Les spécialistes de l’orchestration vont se démultiplier pour répondre à cette nouvelle demande et seront récompensés par une croissance rapide. Nous nous attendons à ce que l’avenir de la technologie des paiements et des propositions soit façonné par des principes d’orchestration, qui englobent les réalités d’écosystèmes complexes. 

  • #innovation

  • #fintech

  • #banques

  • #paiements

Nous Contacter.

Skaleet, le partenaire technologique dont vous avez besoin pour lancer rapidement de nouveaux services financiers.

Vous souhaitez en savoir plus sur Skaleet et sa solution ?