22 novembre 2022 • Core Banking par Marketing Skaleet

Core Banking Systems vs. Core Banking Platforms : pourquoi passer sur une solution de nouvelle génération ? 💡

Alors que les banques dites traditionnelles se sont rendu compte qu’elles doivent évoluer plus rapidement, beaucoup ont déjà accéléré le rythme de leurs innovations grâce à de nouveaux talents, technologies et méthodes de travail. Cependant, elles sont généralement entravées par des systèmes technologiques hérités des années 1980 et 1990. Ces technologies monolithiques, bâties pour gérer l’intégralité des besoins d’une institution financière, sont pour la plupart stables mais sont inflexibles et lentes à modifier.  Dans la planification des investissements technologiques, de nombreuses institutions financières ont dépriorisé la modernisation de leurs Core Banking Systems en faveur de front ends technologiques, comme les sites internet, les applications mobiles et les expériences omnicanales. Plusieurs ont extrait des applications et des services pour essayer de prolonger la durée de vie de leur Core Banking System. Très peu sont vraiment passées sur un back-end plus flexible. Cette priorisation doit maintenant être reconsidérée. 

La prochaine étape logique pour de nombreuses banques est la mise en oeuvre d’un Core Banking Platform pour fonctionner avec rapidité et agilité, qualités requises dans un monde toujours de plus en plus évolutif et complexe. Le Core Banking System est le cœur d’une banque : il est extrêmement difficile et coûteux de le migrer. De plus, les véritables systèmes de nouvelle génération sont encore en cours de maturation, donc s’engager à changer maintenant peut être coûteux et lent. Pour relever ces défis, les institutions financières doivent prendre des mesures simultanées : évider le Core Banking existant tout en sélectionnant plusieurs Core Banking Platform à tester sur des tranches de leur portefeuille de produits dans un processus de “Test & Learn” avant de décider d’un Core Banking précis et de migrer pleinement. Il s’agit d’un exercice délicat et difficile avec des retours sur investissement souvent intangibles, mais il s’agit probablement de la meilleure option. La plupart des institutions financières devront envisager leurs systèmes IT de manière stratégique et technique pour décider de la voie à suivre. 

Un paysage bancaire en constante évolution rend les Core Banking Platforms indispensables 🚴

Le secteur bancaire connaît des mutations technologiques qui offrent un fort potentiel d’amélioration, de la rentabilité à l’expérience client : 

1 - Des Core Banking Systems fermés aux écosystèmes 

Le secteur bancaire s’éloigne des systèmes fermés vers un modèle de fonctionnement en écosystèmes. Dans l’approche écosystémique, les acteurs du marché mettent leurs produits et services à disposition pour d’autres fournisseurs et proposent des offres de tiers via leurs propres canaux. Cette approche d’architecture ouverte permet aux banques de mettre à disposition des composants dans le Core Banking et pour d’autres systèmes IT tout en intégrant d’autres composants tiers. 

2 - De l'aval vers l'amont 

Dorénavant, les institutions financières souhaitent proposer des parcours clients plus dynamiques et surtout plus personnalisés. Par exemple, certaines institutions proposent des produits de crédit de manière intégré au niveau de la recherche d’un produit, d’autres ont décidé d’ajouter des options de crédit après la réalisation de la transaction. 

3 - Du batch au temps réel

Les données et la prise de décision sont maintenant en temps réel ou à la demande, plutôt que d’attendre que les informations soient extraites par lots prédéterminés. L’ingestion de données en temps réel et les mises à jour automatiques des composants modulaires améliorent considérablement l’expérience des clients. 

4 - Du reporting à l'analytique avancée 

Les institutions financières commencent à tirer davantage parti de leur atout le plus précieux : les données propriétaires. Les nouvelles exigences réglementaires, la sélection de produits, l’analyse de portefeuille produits et les prestataires de services deviennent de plus en plus intelligents et personnalisés. Par exemple, une fintech proposant un engagement client personnalisé basé sur des données est intégrée dans l’application mobile d’une banque. Cela permet de fournir aux clients des suggestions basées sur leurs transactions. 

5 - De la sécurité périmétrique à un modèle de sécurité "zéro confiance" 

La plupart des banques s’appuient toujours sur la sécurité du périmètre pour protéger les points d’entrée et de sortie avec des pare-feu, des serveurs proxy et d’autres outils de prévention des intrusions. Les institutions financières sont passées sur un modèle “never trust, always verify”. Ce modèle nécessite le chiffrement des données en transit et au repos, l’authentification multi-facteur, la surveillance des accès et des fonctionnalités telles que les données tokénisées. Celles-ci sont difficiles à mettre en place dans des architectures traditionnelles, nécessitant une forte expertise en sécurité pour arriver à une solution holistique. 

6 - Du One-size-fits-all aux offres personnalisées 

Jusqu’à récemment, les banques s’attendaient encore à ce que les clients choisissent parmi quelques produits de base destinés aux particuliers et aux entreprises. Aujourd’hui, les clients des banques accordent de plus en plus d’importance à la capacité de personnalisation (par exemple, configurer un produit de crédit ou encore personnaliser les rapports financiers pour des clients institutionnels) ou à proposer de nouveaux produits, tels que les cartes d’essence ou encore des capacités de change pour du transfert d’argent à l’international. 

Qu'est-ce qui différencie les Core Banking Platforms des Core Banking Systems ? 🎯

En leur coeur, les Core Banking Platform sont modulaires, ce qui signifie que la fonction de gestion des transactions est distincte des services bancaires tels que les nouveaux comptes, la gestion des prêts, le traitement des dépôts et des retraits et d’autres activités de gestion associées. Grâce à l’architecture modulaire, les modifications localisées sont plus rapides et plus faciles à tester et à lancer. De plus, les services associés peuvent être fournis via des API, qui regroupent leur logique et leurs données en un seul point pouvant être connecté à n’importe quel autre point de terminaison. Le résultat est une plus grande configurabilité.

1 - L'Architecture 

Les Core Banking Systems traditionnels ont pour la majorité une architecture monolithique reposant sur des composants hérités et développés en langage COBOL. Ce sont des systèmes qui sont très lourds et coûteux à la moindre évolution ou changement. Les Core Banking Platforms possèdent eux une architecture en microservices conteneurisés et construits en exploitant principalement des langages open source, des normes de coding modernes, l’utilisation de l’intégration et du déploiement en continu (CI/CD). Ces nouvelles architectures permettent aux institutions financières de créer rapidement de nouveaux produits avec un fort niveau de scalabilité et de configurabilité. 

2 - L'Infrastructure

Les Core Banking Systems traditionnels ont majoritairement une infrastructure sur site que l’on appelle “on premise” (un mainframe) avec une forte intensité, coûteuse à entretenir et très difficile à faire évoluer dans le temps. Les Core Banking Platforms permettent d’avoir l’ensemble de vos fonctionnalités cloud-native et exploitées pour évoluer automatiquement, que ce soit horizontalement ou verticalement. 

3 - Le traitement des Données et des Informations

Dans les Core Banking Systems traditionnels, les données sont stockées dans des silos. Cela complexifie la création des interrelations entre les clients et les produits dus à une forte logique métier intégrée. En conséquence, il existe plusieurs copies des mêmes données, que ce soit dans le Core Banking hérité complété par un data warehouse ou encore une gestion de données pour des prises en charge spécifiques comme la gestion de la fraude. Concernant les Core Banking Platforms, les sources de données sont transparentes pour chaque référentiel, avec la définition d’objets en couche permettant, par exemple, d’associer à un compte basique des propriétés individuelles ajoutées. Ces solutions Platform exploitent des technologies modernes comme Graph pour la conception de bases de données dédiées à la détection des fraudes. 

4 - Le Processing 

Les Core Banking Systems traditionnels font du processing par lots (“batch”), ce qui nuit considérablement à l'expérience digitale pendant les périodes de processing planifiées et les heures de maintenance (week-ends ou jours fériés par exemple). Les Core Banking Platforms, quant à eux, réalisent le processing et le règlement des transactions en temps réel.

5 - Les Intégrations

Les intégrations dans un Core Banking Systems traditionnel sont complexes et impactantes. Les offres de produits sont matures et génériques, mais elles sont difficiles à personnaliser pour répondre aux nouveaux cas d’usages. Les Core Banking Platforms permettent un déploiement modulaire piloté par une architecture par événements (EDA) avec une couche d’API étendue et une connectivité prédéfinie, par exemple, pour le Know Your Customer (KYC) et la vérification des comptes. 

6 - La Configurabilité 

Toutes les modifications de codes et les nouvelles versions dans un Core Banking System traditionnel doivent être approuvées pour lancer une toute nouvelle fonctionnalité. Avec un Core Banking Platform, les intégrations et les déploiements sont en continu (CI/CD) avec une configuration en low-code pour réduire les coûts de développement et de maintenance. Les propriétaires de produit (utilisateurs autorisés) peuvent ainsi modifier la configuration du système ou apporter des évolutions à leurs produits facilement. 

7 - La Base de Clients 

Dans les Core Banking Systems traditionnels, les bases de données client répondent surtout aux besoins complexes des institutions financières. Les Core Banking Platforms apportent une plus grande simplicité en répondant aux besoins des fintechs et des néo-banques greenfield. Les mégabanques ou encore les banques régionales apprécient ces solutions pour mettre en œuvre une modernisation progressive. 

8 - Le Modèle de Revenus 

Les Core Banking Systems traditionnels proposent des frais uniques pour le déploiement et des frais variables sur la durée. Il y a également une tarification supplémentaire pour la maintenance du système et pour apporter des modifications ou des évolutions. Quant aux Core Banking Platforms, les institutions financières paient pour ce qu’elles utilisent (Pay-as-you-Go concept). Des frais d’abonnement avec des frais réduits lors du déploiement et une tarification modélisée en tirant parti des économies d’échelle du cloud. 

Ceux qui cherchent à illustrer les avantages des Core Banking Platforms doivent se référer aux fintechs et à leur architecture moderne. Nous sommes capables d’estimer que les coûts d’exploitation des néo-banques/fintechs alimentées par des Core Banking Platforms représentent environ 10% des coûts d’exploitation des banques traditionnelles. Les revenus sont également déprimés en raison des suites de produits limitées et plus simples, mais ces types de coûts d’exploitation ont montré des signes d’évolution assez significatifs avec des volumes de transactions et des produits plus complexes également. Cependant, les comparaisons s’arrêtent là. Outre leur manque de complexité, les fintechs ont des histoires différentes : elles ont été construites avec ces Core Banking Platforms, tandis que les institutions financières doivent migrer à partir de leur base de code héritée existante, ceci soulève un tout autre ensemble de problématiques. 

      Les Core Banking Platforms peuvent offrir des avantages différenciants variés selon leur niveau d'utilisation 👨‍💻

      Niveau 1 : Les Core Banking Platforms offrent une garantie de conformité dès le départ et permettent l’exploration des données et des informations sur les clients, l’analyse de la fraude en temps réel et de la personnalisation via des plug-ins.  

      Niveau 2 : Les Core Banking Platforms fonctionnent comme un service d’abonnement offrant des options de tarification flexibles pour une utilisation de base des services. Cela aide les institutions financières à migrer plus rapidement les comptes clients vers un Core Banking Platform.

      Niveau 3 : Les Core Banking Platforms fournissent un streaming d’événements (EDA) intégré pour alimenter une grande quantité de données dans des algorithmes de machine learning permettant de créer des services personnalisés. Ils offrent également une importante quantité d’APIs primitives qui peuvent être orchestrées dans des produits et des parcours client. Ces solutions Platform fournissent aussi des utilitaires prêts à l’emploi, tels qu’un moteur de migration redéployable.

      Niveau 4 : Les Core Banking Platforms fournissent des outils et des capacités de développement de niveau supérieur qui offrent la capacité de compiler plusieurs modifications de produit à la fois dans un code déployable en quelques minutes. Ces solutions Platform tirent parti d’un écosystème de partenaires intégrés pour accélérer le time to market et le retour sur investissement.

      Niveau 5 : Les Core Banking Platforms offrent une documentation complète afin que les ingénieurs d’une institution financière puissent se mettre à niveau en quelques jours. Ils permettent également aux organisations de déconstruire les Core Banking Systems traditionnels en secteurs et segments d’activités pour résoudre les problématiques qu’ils rencontrent au quotidien.

      Grâce à ces différents niveaux établis, les institutions financières peuvent s’appuyer sur deux voies pour faciliter l’intégration de ces solutions Platform : 

      • Une première voie consiste à évider le Core Banking System traditionnel. En tirant parti d’une approche orchestrateur (voir ci-dessous), cela permet d’isoler le système existant tout en extrayant les données en temps réel pour les rendre disponibles et les mapper avec le Core Banking Platform pour lancer une migration incrémentielle. 
      • La deuxième voie consiste à découper l’existant en segments de produits et de les tester avec certains Core Banking Platforms. Cette approche “Test & Learn” permet d’aider les institutions financières à mieux comprendre les fournisseurs Platform comme Skaleet. Une institution financière peut ainsi lancer un nouveau produit “side-car” pour tester le Core Banking Platform tout en acquérant de nouveaux clients pour ce nouveau produit et en migrant progressivement la base client au fil du temps.

      Core Banking Platforms - Une approche orchestrateur, un succès garanti pour les institutions financières 🤝

      L’approche orchestrateur est un hub de données en temps réel avec une couche de routing permettant d’évider le Core Banking System traditionnel afin de développer de nouvelles capacités digitales modernes. Cela offre la possibilité d’accélérer et de réduire les risques pour passer sur un Core Banking Platform.

      Le hub de données en temps réel et la couche de routing s’appuient sur une architecture pilotée par événements (EDA) facilitant un routage intelligent des transactions de données et une gestion chorégraphique des APIs.  Dans le même temps, il permet de conserver les données des systèmes d’enregistrement provenant des Core Banking Systems et des systèmes de cartes de paiement, tout en maintenant l’intégrité des données et garantissant le bon développement des expériences digitales et des applications dans tous les domaines (banques de détail, cartes de paiement, prêts et crédits, …). 

      La couche d’orchestration permet de répliquer en temps réel les données pour chorégraphier les flux de données vers les systèmes d’enregistrement. Au fur et à mesure que les institutions financières migrent les données vers le Core Banking Platform, la couche d’orchestration achemine intelligemment les transactions vers le Core spécifique qui détient le système d’enregistrement de ces données. Cependant, il est nécessaire de s’assurer que chaque flux est correctement cartographié et intégré aux ensembles de flux dans le Core Banking Platform. De plus, l’approche orchestrateur fournit des APIs de domaine qui peuvent être exploitées pour créer des APIs de parcours (onboarding des clients par exemple) et des APIs intelligentes (par exemple pour la lutte contre la fraude). Ces APIs peuvent être consommées par plusieurs systèmes en même temps et sur différents canaux (par exemple, les clients finaux, le back-office, …) pour offrir une multitude d’expériences client.

      Les institutions financières ont aujourd’hui besoin d’un Core Banking Platform. Cependant, la voie pour créer un nouveau Core Banking est longue, coûteuse et incertaine. Pour répondre à ce défi stratégique et réaliser cette transition : Skaleet les accompagne dans l’expérimentation d’un Core Banking Platform pour lancer un projet/produit “side-car” pour tester cette solution Platform tout en acquérant de nouveaux clients et en migrant progressivement au fil du temps. L’institution financière pourra connecter d’autres systèmes et solutions au nouveau Core Banking. Cette approche est souvent utilisée pour lancer une nouvelle activité ou s’attaquer à un nouveau segment de marché.

      • #innovation

      • #fintech

      • #corebanking

      • #cloud

      Nous Contacter.

      Skaleet, le partenaire technologique dont vous avez besoin pour lancer rapidement de nouveaux services financiers.

      Vous souhaitez en savoir plus sur Skaleet et sa solution ?