26 mai 2021 • News par Marketing Skaleet

Construire un Core Banking Platform à partir d’une feuille blanche: les 4 étapes clés 💡

Si la plupart des acteurs du secteur bancaire ont aujourd’hui conscience de l’intérêt de se doter d’un Core Banking Platform (CBP), nombre d’entre eux s’interrogent encore sur la meilleure marche à suivre pour exécuter ce mouvement stratégique sans le moindre faux pas.

Améliorer la qualité de vos services, rendre votre offre parfaitement scalable, accélérer la cadence d’implémentation de nouvelles fonctionnalités… Quelles que soient vos motivations profondes, voici 4 grandes étapes à ne sauter sous aucun prétexte pour construire le CBP dont votre entreprise a besoin.

#1 Faire table rase du passé

En l’absence de contraintes physiques particulières, l’industrie financière est sans aucun doute l’un des secteurs économiques les plus à même de tirer profit de la révolution digitale.

Au cours des dernières décennies, 4 générations de Core Banking se sont ainsi succédées au cœur des établissements financiers. Or, si les 3 premières générations ont su apporter en leur temps une forte valeur ajoutée aux banques, ces Core Banking d’ancienne génération (legacy CB) sont désormais autant d'obstacles et d’embûches sur le chemin de l’innovation.

Aujourd’hui, en se dotant d’un Core Banking Platform (next-gen CB), les acteurs du monde de la finance ont toutefois l’occasion unique de pouvoir s’affranchir des contraintes du passé et de partir d’une feuille blanche pour imaginer la solution évolutive qui pourra désormais les accompagner ad infinitum.

Si vous ambitionnez de construire un Core Banking Platform, la première étape consiste donc à mettre de côté toutes les contraintes héritées du passé pour définir les contours et caractéristiques de votre solution idéale. Un autre défi doit être pris en compte dans la construction d’un Core Banking Platform, il est nécessaire de ne pas réagir aux demandes immédiates, mais aussi d’anticiper les défis qui pourraient venir lors des prochaines années. 

Vous rêvez d’une plateforme capable de servir des millions de clients sans contrainte géographique et de gérer une large gamme de produits et services tout en respectant à la lettre les problématiques de compliance ? Il ne vous reste plus qu’à la dessiner.

#2 Identifier clairement les composantes du CB 🔍

Le digital bouleverse le rôle de la banque et les attentes de ses clients. 

En effet, s’il était hier essentiel pour une banque de conserver l’argent de ses clients en sécurité (quitte à leur imposer pour cela la signature de toute une série de documents administratifs), cela ne suffit plus dans le monde d’aujourd’hui.

Ainsi, si la protection des dépôts des clients et de leurs données personnelles reste une priorité pour les banques, celles-ci doivent désormais également offrir à leur clientèle une flexibilité sans précédent, au risque de se voir totalement dépassées par la concurrence (notamment par les géants du numérique).

Or, pour proposer à ses clients finaux une offre de service réactive et une expérience utilisateur vraiment personnalisée, il est essentiel de pouvoir compter sur un CB agile et capable de s’adapter à tout type de technologie (i.e agnostique). 

Alors que la construction d’un Core Banking est une mission complexe, il convient de commencer par définir clairement le périmètre de votre nouvelle solution et ses différentes composantes. En effet, il vous sera alors possible de concevoir une architecture modulaire et ainsi de permettre à l’avenir à chaque composant d’évoluer librement en réponse aux attentes de vos clients et partenaires, et ce, sans affecter l’ensemble de votre solution. Pour commencer, souhaitez-vous vous attaquer uniquement à la construction d’un nouveau Core Banking stricto sensu, ou votre travail de création/refonte inclut-il également le Front (interface utilisateur) et le Middleware (intergiciel) ?

Une fois ce premier périmètre établi, quelles fonctionnalités souhaitez-vous voir supporter par votre CB ? Procédures KYC, gestion de compte, gestion des flux, cartes bancaires, offres d’épargne, offres de crédit, outils de reporting… La liste des options à votre disposition est longue ! Si vous regardez bien le marché, la majorité des produits financiers sont construits sur le concept d’un mouvement d’argent rapide et cohérent, que ce soit un compte bancaire qui assure l’exécution en temps opportun des transactions ou une carte de débit qui vous donne des notifications en temps réel lorsque vous dépensez chez un marchand.

Avant de vous lancer dans la production de votre nouvel environnement, mieux vaut par conséquent commencer par établir une cartographie précise de vos objectifs et des composantes nécessaires à leur réalisation.

#3 Choisir le bon écosystème 🤝

S’il est intéressant de partir d’une feuille blanche pour imaginer votre Core Banking Platform, il n’est pas pour autant nécessaire de réinventer la roue en développant votre solution “from scratch”.

Tout ou partie de votre nouveau Core Banking peut en effet vous être proposé par des partenaires tels que Skaleet afin de vous faire gagner du temps et économiser de l’argent tout en vous garantissant l’accès à une solution fiable ayant déjà fait ses preuves et vous assurant de gérer la complexité non différenciante. Sous-traiter des composants à des fournisseurs technologiques de premier ordre vous permettra de gagner du temps et un avantage significatif sur la concurrence.

Une telle pratique vous permet en effet de réduire considérablement le laps de temps séparant la phase d’idéation de la phase d’implémentation ; une solution idéale pour effacer rapidement le retard technologique accumulé en raison des limites de votre ancien Core Banking.

Mais le choix des prestataires en charge de votre écosystème interne n’est pas le seul à effectuer. Vous devez également mener une vraie réflexion sur les microservices et API tierces (API clients, API entreprises, API distributeurs…) que votre nouveau Core Banking aura à supporter !

#4 Préparer minutieusement la transition

Bien qu’elle représente une rupture technologique importante pour votre établissement, l’adoption d’un Core Banking Platform ne doit en aucun cas affecter négativement vos clients et partenaires, et la transition doit donc s’effectuer avec la plus grande douceur.

Pour ce faire, il est nécessaire d’anticiper les modalités et le timing de la transition de l’ancienne structure vers la nouvelle suffisamment en amont. Une fois l’opération réalisée, vous pourrez alors enfin lancer vos innovations librement et combler vos clients sans leur avoir causé au préalable le moindre désagrément.

Lors de la transition vers votre nouveau Core Banking, la migration des données constitue un enjeu central. Par conséquent, afin de mener à bien cette opération, il est essentiel de concevoir un plan de migration de données efficace et complet.

Vous pouvez ainsi commencer par évaluer la qualité actuelle de vos données, et éventuellement profiter de la migration pour désencombrer, rationaliser et unifier vos différentes bases de données. Grâce à la migration de vos données vers le cloud, vous réduirez d’ailleurs au passage les coûts liés au stockage “on-premise”.

Outre ce travail essentiel de préservation des données existantes, vous pourrez également envisager d’intégrer de nouvelles données lors de l’opération afin d’enrichir votre système et vos bases.

Conclusion

Bien que l’adoption d’un Core Banking Platform soit un projet ambitieux, le bon respect des quatre grandes étapes listées dans cet article vous permettra de mener à bien cette opération stratégique dans les meilleures conditions. 

Une fois ce travail effectué, l’obsolescence croissante de vos Core Banking d’ancienne génération ne sera alors plus qu’un lointain souvenir, et vous aurez enfin l’opportunité de participer pleinement à la révolution financière en cours !

  • #innovation

  • #fintech

  • #banquedigitale

  • #corebanking

Nous Contacter.

Skaleet, le partenaire technologique dont vous avez besoin pour lancer rapidement de nouveaux services financiers.

Vous souhaitez en savoir plus sur Skaleet et sa solution ?